Komsavala Ta tous sur cette page.

Noy Historey

Avant 1000
Une civilisation précitudorite probablement avancée et pacifique au vu des constructions retrouvées, de notre emblème le Citudor, et à l’apparente absence d’armes.
1000 à 1600
Plusieurs civilisations citudorites plus ou moins guerrières se sont succédées.
Les fouilles ont mis à jour des fragments d’armes et d’outils primitifs ainsi que des silhouettes de huttes.

1600 et des poussières
L’Espagne rachète les comptoirs du Golfe du Mexique et commet des exactions qui révoltent les Caraïbéens. Ces derniers s’organisent et fondent la Boucannerie.

1600 et des brouettes
L’Ile Bourbon, terre de boucannerie, est rachetée par la France. La Marine Royale Française dite “La Royale” met fin à la Boucannerie.
Le Capitaine Hoell, ses hommes et 3 autres bâtiments s’échappent, esquivent les pirates Philippins et se réfugient sur Citudor.
Ces Boucanniers colonisent Citudor petit à petit.
Cette nouvelle population se compose (en ordre décroissant) de Français, de Portugais, de Belges, de Néerlandais et de quelques Citudoriens natifs.
Les Hollandais possèdent la culture et les moyens de commander mais ne peuvent imposer leur langue car il y a beaucoup plus de francophones, de latins, et encore plus d’illetrés.

1695
L’église de Rome cherche à évangéliser le Japon et les îles proches (cf La route du commerce catholique du Japon et l’Evéché Portugais). Trompée par la francophonie de l’archipel, Rome envoie nombre de missionnaires Français. En ne tenant pas compte de la culture boucannière de l’Ile, les missionnaires se sont tous fait massacrer.
Jusqu’à l’arrivée du Père Manuel, missionnaire Portugais, Rome échoue dans ses tentatives d’évangélisations.
Le Père Manuel, loin de l’autorité Papale, fait sécéssion et fonde son propre Etat Catholique Citudorien.
Il met en place les bases des futures institutions de Citudor et ouvre les premières écoles Citudoriennes ainsi que la première bibliothèque.
La Fédération Catholique Citudorienne est créée.

1773
La caste Hollandaise, descendante du Capitaine Hoell, organise la Révolte Anticléricale, chasse le clergé et reprend le pouvoir… Suite à cet évènement, les Bourvyls sont de plus en plus déséquilibrés économiquement.
En effet, chaque cité vit en autarcie et soutient les villages environnants selon ses capacités.

1927
Révolution estudiantine. Le système d’autarcie est renversé; et remplacé par la République Communiste de Citudor.
C’est un système de terreur et les Citudoriens vivent dans une pauvreté extrême alors que les plus hauts placés se remplissent les poches grâce à la corruption et au marché noir.
9 Janv 1961 “Révolte des Bouts” ou “9 Janv”
Les Néos Boucas, soutenus par le peuple, se révoltent et provoquent le pouvoir par des manifestations. Le Commandant de l’Armée Populaire Citudorienne ordonne à ses troupes d’entrer dans Boucana et de faire feu sur la foule. Il en résulte plusieurs milliers de morts. (Pour plus de renseignements voir : “le 9 Janv ou l’historey d’une libération.”)

Le 9 Janv ou l’historey d’une Libération (extraits)
“Depuis plusieurs mois, les Néos-Boucas et le peuple révoltés, provoquent le pouvoir par des manifestations.
Le 9 Janv, l’armée entre dans Boucana et tire sur la foule assemblée. La Police Communiste Citudorienne (PCC) pourchassera sans relâche les manifestants et prend au piège les chefs Néos-Boucas dans une fabrick de bouts. Cachés parmis les bouts, la plupart des Néos-Boucas échappent aux tirs meurtriers des PCC. Les bouts se teintent du sang des morts laissant croire à la milice qu’il n’y a aucun survivant. Cependant, ils restent à la fabrick afin d’appréhender les familles des révolutionnaires.
Grâce à la ruse, les Néos-Boucas regagnent leur camp de base. Dès le lendemain, ils prennent la Nirva d’assaut et renversent définitivement le gouvernement.
Désormais le Drapeau s’orne d’un bout ensanglanté en hommage aux morts.”

1961
La Néo République de transition ne peut faire face à la pression des Citudoriens qui réclament du pain, moins de taxes et plus de sécurité.

1965
Création de l’AFIC (Archipel Fédéral des Iles Citudoriennes) après la stabilisation du gouvernement. Citudor découvre enfin la démocratie et le capitalisme apparaît apportant richesses et progrès à tous. La Famille Orléone profite de ce climat économique et prône l’ultralibéralisme sur toutes sortes de marchés et de marchandises. La Famille Orléone apporte surtout beaucoup de fonds pour la reconstruction de Citudor.

2004
Citudor développe une économie forte et productive grâce à la mondialisation tout en conservant son identy propre et sa francophony (“citudorophonie!”).